La prise en charge de la recherche de fuite

/La prise en charge de la recherche de fuite
La prise en charge de la recherche de fuite2019-03-25T02:15:36+01:00

Tarif d’une recherche de fuite

La loi nous impose la signature d’un devis de recherche de fuite pour les sommes qui dépassent 150 €.

Le tarif d’une recherche de fuite vous sera communiqué par téléphone, nous n’interviendrons qu’après votre accord.

Dans la majorité des cas, notre intervention de recherche de fuite est couverte par votre contrat d’assurance habitation.
Si une franchise est appliquée, nous vous la remboursons.
Lors de notre entretien, nous serons attentif à ce que notre facture de recherche de fuite vous soit bien remboursée.

Qui paye la recherche de fuite d’eau ?

Le responsable de la fuite paye pour l’ensemble des dépenses occasionnées :

  • Recherche de fuite,
  • Travaux éventuels pour réparer les installations d’où vient la fuite
  • Remise en état du ou des logements touchés.

Sur la base des résultats de la recherche de fuite d’eau par Eau Secours, sera déterminé si la responsabilité de la fuite est individuelle (dans un logement précis) ou collective (défaut des canalisations du bâtiment).

Responsabilité de fuite individuelle

Si la responsabilité de la fuite est individuelle, les frais de recherche et de réparation pour une fuite ou un dégât des eaux sont à la charge de l’occupant du logement. Son assurance peut couvrir une partie des dégâts, selon les termes du contrat entre l’assureur et le propriétaire (ou le locataire).
Il reste à différencier si les équipements endommagés sont sous la responsabilité du propriétaire ou du locataire.

Responsabilité de fuite collective

Si la responsabilité est collective (défaut d’une installation ou d’une canalisation de l’immeuble), c’est l’ensemble des locataires (ou propriétaires) qui règlent la facture.
Il va de soi que quand c’est le gardien ou un membre du syndic qui demande la recherche de fuite d’eau, il adresse la facture aux personnes désignées comme responsables. Il n’a aucun frais à payer.
Les autres propriétaires (ou les colocataires) doivent être informés de la nécessité des travaux de réparation si ceux-ci impliquent de toucher au bâtiment.

De même, l’aval du syndic de copropriété est indispensable pour lancer les travaux de réparation.